Cherchez dans les archives extensives, tous les articles de 26 février 2015 à maintenant.

Table des Matières

HealthCare magazine de 19/04/2018
 
ACTUALITÉ
Le grand écart belge ne se reflète pas dans l’étude d’ING

Une étude comparant le paysage hospitalier belge à celui de neuf autres pays d’Europe a-t-elle encore sa pertinence ? La manière dont la Flandre et la Wallonie gèrent leurs soins de santé (y compris résidentiels) n’est-elle pas en passe de devenir tellement différente que des chiffres distincts en donneraient une image plus juste ? « Non », estime Eduard Portella d’Antares Consulting, qui s’est chargé de réaliser l’étude Health Prospect 2018 pour le compte d’ING. « Au travers de notre rapport, nous souhaitons alimenter le débat sur la réforme des hôpitaux, pas nous y immiscer. »

« Les hôpitaux ne peuvent pas rester seuls sur leur île »

On pourrait parler par euphémisme de « nouveaux défis »… mais quelle que soit la terminologie utilisée, le fait demeure que le paysage hospitalier a connu au cours de l’année écoulée une évolution fulgurante. Comme en 2017, ING a décidé de participer à un exercice de réflexion collectif sur la question, en collaboration avec plusieurs leaders d’opinion, chacun expert dans son domaine – une initiative qui a débouché, au travers du concept du « health prospectING », sur une nouvelle étude réalisée par Antares Consulting. Eduard Portella d’Antares a accepté de clarifier et de commenter pour nous un certain nombre de conclusions.

Chambres koala-kangourou, le prix d’une non-séparation mère-enfant

Le 27 mars, le SPF Santé publique a organisé une journée sur les chambres koala-kangourou. Comment financer l’hospitalisation des mères et de leurs nouveau-nés fragiles ? Le Dr Yves Hennequin de l’Huderf a fait le tour de la question.

Kangourou ? Koala ?Nouveau mécanismeTrois nouveaux hôpitaux pour les patients de Jolimont

La ministre Greoli va ouvrir dans quelques jours un appel à projet pour la construction d’hôpitaux en Région Wallonne. Le Groupe Jolimont est fin prêt. Son dossier, baptisé X3L, en préparation depuis 2016, est ficelé. Ambitieux mais pas mégalomane.

Le projet X3L en chiffresMieux vaut deux infirmiers à mi-temps qu’un seul à temps pleinHôtels de soins : l’antichambre des MRS ?

Les hôtels de soins se multiplient actuellement comme des champignons : non seulement tout hôpital qui se respecte s’associe-t-il désormais à une structure de ce type, mais le marché privé aussi s’est emparé de ce nouveau segment. Avec la tendance à raccourcir de plus en plus les séjours et une population vieillissante qui ne peut pas toujours rentrer immédiatement chez elle après une hospitalisation, on a évidemment tôt fait de s’orienter (temporairement) vers ces centres de convalescence et de revalidation… mais cette évolution a aussi des effets pervers. Dans certaines régions, la tentation est en effet grande d’y « parquer » des personnes âgées dont on ne sait que faire. « Une situation qui met clairement en exergue le problème du manque de places en MRS. »

Le centre de soins infirmiers : entre la maison et l’hôpital

Les admissions à l’hôpital doivent être plus courtes, le service des soins à domicile est débordé… A Anvers, le plus grand réseau indépendant de soins infirmiers à domicile a trouvé une solution en organisant un centre de soins : un lieu où les patients peuvent se rendre pour recevoir des soins de base, sans attendre chez eux le passage du prestataire de soins.

IQVIA, l’innovation par les données

Il y a eu d’abord IMS Health et Quintiles, ensuite QuintilesIMS… et avec IQVIA, les entreprises fusionnées entendent bien marquer le futur de leur empreinte, forts de la conviction que l’innovation n’est possible qu’avec des données fiables. Entretien avec Frank Swaelens, nouveau directeur général de l’entreprise pour la Belgique et le Luxembourg, qui connaît bien le nouveau chemin qui mène aux soins de santé…

BRUITS DE COULOIR
Bruits de couloir
EN CONSTRUCTION
En constructionEn construction
DOSSIER SÉCURITÉ
Sécurité« Chaque incident doit être notifié »

« Les hôpitaux et les prestataires de soins individuels peuvent prendre énormément de mesures préventives pour éviter les incidents impliquant des patients… mais si un dérapage se produit malgré tout, notifiez-le ! Ce n’est en effet qu’ainsi que nous pouvons apprendre, partager ces connaissances avec d’autres établissements et d’autres collègues et éviter que le même problème ne se reproduise. » Pour Dominique Vandijck, professeur en sécurité des patients à l’université d’Hasselt et directeur qualité chez Zorgnet/Icuro, c’est le premier des conseils à suivre !

Accréditation : ne pas jeter le bébé avec l’eau du bainLa culture de la sécurité à l’hôpital

Comment sont organisées la sécurité du personnel et la gestion du risque à l’hôpital ? Petit tour de la question avec Anne-Sophie Marsin, directrice stratégie et développement aux Cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles.

Le rôle déterminant des dirigeants

Les prestataires de soins en burnout sont-ils vraiment plus nombreux dans les services chroniques ? Les soignants sont-ils plus sensibles à l’épuisement professionnel que les autres ? Est-il possible d’éviter les absences prolongées qui y sont associées ? Le Pr Lode Godderis, médecin et chercheur, confirme que les professionnels de la santé présentent une certaine susceptibilité au burnout… mais aussi que, au-delà de l’unité où ils travaillent et des pathologies auxquelles ils sont confrontés, ceux qui les dirigent jouent à cet égard un rôle déterminant.

THÈME IT
Un suivi parfait des paramètres par un senseur

Et si vous pouviez suivre les patients d’une manière qui vous permette d’intervenir avant que leur état ne se dégrade ? C’est évidemment le rêve de tout médecin ou infirmier ! Surveiller chaque malade en continu est toutefois impossible… ou plutôt cela l’était jusqu’il y a peu, puisque l’hôpital Maria Middelares de Gand vient de mettre en place un système sans fil, non invasif et fiable qui lui permet de suivre n’importe quel patient 24h/24 et de prendre des mesures dès que son état fait mine de se détériorer.

Sanctionnés pour avoir trop bien faitPrêts pour le RGPD ?

Comme le rappelle la commission vie privée sur son site internet, nous entrons dans la dernière ligne droite, puisqu’il ne vous reste moins de 50 jours pour vous conformer au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Alors, prêts pour le General Data Protection Regulation (GDPR), comme on dit dans la langue de Shakespeare ?

Le « traitement » des données, une notion très large
SOINS SANS FRONTIÈRES
Soins sans frontières