Les organismes notifiés quittent le Royaume-Uni

07 décembre 2017

La libre-circulation des personnes et des marchandises force évidemment l’UE à se doter d’un système européen, et c’est justement pour cela que sa réglementation sera complétée d’ici à 2020 d’une condition essentielle : l’obligation d’avoir recours à un organisme notifié européen et donc situé sur le territoire de l’Union. Vous voyez sans doute où nous voulons en venir. « Pour l’instant, de nombreux pays font appel à un organisme notifié installé au Royaume-Uni, mais le Brexit qui s’annonce va complètement changer la donne », clarifie Marc Gryseels. « Soit les entreprises vont devoir se rabattre sur un organisme notifié installé ailleurs en Europe, soit les structures britanniques vont déménager sur le continent. »