Bruits de couloir

07 décembre 2017

La police ‘occupe’ un ancien hôpital

Le site de l’ancien hôpital AZ Alma aan de Moeie à Eeklo n’est pas laissé à l’abandon. S’il est bel et bien vide, il n’est pas pour autant inutilisé. La police fédérale a investi le bâtiment en novembre pour en faire un terrain d’entraînement. C’est ce qu’a littéralement pu entendre le voisinage. Il n’était cependant pas permis d’aller y jeter un œil et les forces de police sont reparties discrètement à la fin de l’exercice.

Un petit coin de verdure

Avoir de beaux alentours a un prix. C’est ce que l’on découvre à Charleroi, où un Grand Hôpital tout neuf prend lentement forme. Le site sur lequel se trouve l’hôpital compte un bon 17 hectares. Suffisamment de place pour un espace vert, donc. Une partie est déjà en préparation, des arbustes ont été plantés ailleurs et seront apportés sur le site par la suite. On se penche désormais sur les préparatifs pour le parterre de fleurs. Au total, les travaux d’aménagement des abords verts coûteront quelques 3,5 millions d’euros.

Tatouage au bloc opératoire

Depuis l’année dernière, « tatoueur médical » est une formation reconnue et les hôpitaux se laissent progressivement convaincre de l’utilité d’avoir un tatoueur. Alors que par le passé, les tatouages étaient l’apanage de cliniques esthétiques privées, les sept personnes ayant terminé la formation sont tous employés par des hôpitaux. Les tatouages ne sont plus uniquement pour marquer les emplacements des mamelons, mais ils servent aussi à effacer des cicatrices disgracieuses, et même à atténuer des tâches de vin indésirables.

Amis des bêtes

La semaine dernière, la Villa Samson a ouvert ses portes à Jette. Les patients hospitalisés à l’UZ Brussel peuvent y passer du temps avec leurs animaux de compagnie en toute quiétude. Quant aux patients qui n’ont pas d’animaux, ils peuvent y chouchouter les chiens et chats de la villa. La seule condition pour cela est d’obtenir l’accord du médecin traitant. La villa organise aussi des séances thérapeutiques avec des animaux.

Au bloc en voiture

A l’AZ Groeninge de Courtrai, les enfants peuvent se rendre eux-mêmes à leur consultation ou au bloc opératoire. L’hôpital a mis à disposition de ses petits patients des petites voitures électriques. Elles sont en réalité télécommandées par le personnel soignant, mais ce sont les enfants qui sont assis au volant. C’est le premier hôpital du pays à faire cela. D’autres expériences menées à l’étranger montrent que cela diminue le niveau de stress des enfants… et de leurs parents.