Sanctionnés pour avoir trop bien fait

19 avril 2018

Le système permet de mieux suivre les patients, de réagir plus rapidement en cas de problème et donc de sauver des vies mais aussi d’éviter des interventions coûteuses… mais il a malheureusement aussi un effet pervers. « Nous sommes financièrement sanctionnés pour ces bons résultats », déplore l’hôpital. « Si nous réanimons moins et transférons moins de patients aux soins intensifs, nous touchons en effet aussi moins de moyens financiers… alors que nous supportons entièrement le coût du monitoring, soit 35 euros par patient, que nous n’avons pas la possibilité de récupérer. »